User warning : The following module is missing from the file system: reference_dialog. For information about how to fix this, see the documentation page. dans _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (ligne 1143 dans /home/jlw/domains/lambert-wild.com/public_html/includes/bootstrap.inc).

Les hommes de vérité de Etênhiritipa

Les Xavante se nomment A'uwê Uptabi‚ ce qui signifie «peuple de vérité». Jusqu'à la moitié du XVIIe siècle‚ ils ont vécu dans l'état brésilien de Goias. Victimes des persécutions des premiers colonisateurs‚ ils sont partis pour un autre territoire en direction de Rios Tocantins‚ d'Araguaia et
das Mortes jusqu'à ce qu'ils arrivent au territoire du Rio das Mortes‚ état actuel du Mato Grosso.
Ils parlent la langue A'uwê‚ appartenant au tronc Macro-Jê de la famille linguistique Jê‚ qui regroupe le plus grand nombre de peuples indiens‚ comme les Xerente‚ les Kaingang‚ les Xakriabá‚ et les Apinajé.
Actuellement‚ les Xavante vivent dans les réserves indiennes de Rio das Mortes‚ Areões‚ Parabubure‚ Marechal Rondon‚ São Marcos et Saugradouro. On compte près de 12 000 personnes réparties approximativement dans 86 villages.
Les villages Xavante sont toujours établis près d'une source d'eau ou d'une petite rivière. Les habitations ont leur porte tournée vers le centre d'un demi-cercle orienté lui-même vers la rivière.
À l'une des extrémités se trouve le Hö (maison des adolescents). Au centre du village‚ il y a un grand espace découvert‚ un Warã‚ où les hommes se réunissent. Et c'est ici que les grandes décisions sont prises‚ par le «Conseil des Anciens».
Pour la formation des jeunes‚ une attention particulière est donnée à la capacité de vaincre la fatigue‚ la souffrance‚ la douleur et la peur.
Depuis leur plus jeune âge‚ les garçons luttent les uns contre les autres pendant l'Oi'o. Dans cette lutte‚ les deux adversaires‚ des clans différents – Poreza'ono et Öwawê –‚ luttent armés de la racine de l'Oi'o‚ révélant ainsi leur caractère. Le vainqueur est celui qui résiste le plus à la douleur et ainsi obtient le respect de toute la communauté. Après le dernier combat‚ les garçons intègrent‚ avec un rituel‚ le Hö (maison des adolescents).
Le plus important des rituels Xavante est le Wai'á qui a lieu tous les 15 ans. C'est un rituel complexe‚ demandant plusieurs années de réparation‚ et seulement les hommes y participent.
C'est pourquoi tout ne peut être révélé.

Cristina Floria