La résonance du Warã

Le Warã est le conseil des anciens et des hommes adultes‚ signifiant aussi l'endroit‚ l'espace central du village.
Avant que les premiers rayons de soleil effleurent l'horizon les hommes sont appelés par un cri aigu pour qu'ils se réunissent au Warã.
Les hommes viennent et se mettent en cercle. Ce rituel a lieu tous les jours au lever et au coucher du soleil et il peut se prolonger dans la nuit.
Les hommes s'assoient toujours au même endroit‚ chacun des participants ayant une place définie. Le cercle central est occupé par les anciens‚ et les cercles suivants autour du cercle central sont occupés en fonction de la cérémonie d'entrée des hommes adultes au Warã.
Tout se discute dans le Warã‚ où toutes les décisions sont prises. Les anciens de deux clans‚ Poreza'ono et Öwawê‚ dirigent la réunion. Les Poreza'ono conduisent la discussion et le conseil‚ et les Öwawê répondent et complètent leurs pensées. Tout est discuté et résolu ici : les rituels‚ le quotidien‚ la chasse‚ les conflits‚ tout ce qui est important et qui a un rapport avec la communauté. Les Riteiwá – les initiés –‚ les Wapté – les jeunes – et les femmes n'ont pas le droit de participer au Warã. C'est le conseil des hommes adultes.
Quand un homme s'adresse au conseil‚ il se lève pour dire son discours. Son expression est très importante et doit représenter son groupe et non son individualité. Parfois‚ plusieurs personnes parlent en même temps‚ ceux qui participent ont la liberté d'interroger ou de compléter ce que dit l'orateur et de répondre aux questions qu'il pose. Et c'est ainsi qu'ils arrivent à un consensus.
L'important est la conclusion de la discussion au Warã‚ qui est toujours faite par le clan Poreza'ono‚ par l'ancien qui a initié le dialogue au conseil. Celui qui termine le Warã est toujours l'homme le plus important de la communauté‚ un ancien du clan Poreza'ono.
Cristina Floria