Extrait du texte

C'est à son cri
Qu'on l'a reconnu.
Hors de lui
Il tournait
Au-dessus de sa bouche.
Se déployant dans la nuit
Où d'autres cris
Déjà unis
Brillaient et l'attendaient.
Et c'est ainsi
Qu'il vint au monde.
Et c'est ainsi
Qu'il prit place parmi nous.
Et c'est ainsi
Qu'il commença à parler.
Tremblant de son nouvel éclat
Il guida
Celui qui l'avait protégé
Et qui
Aujourd'hui
Se trouvait
Seul
Et abandonné.
Continue !
Oui continue !
Continue ainsi !
Lui nu
Dispersé et sans voix
Ebloui de cette lumière imbécile
Ne pouvait
Ni se lever
Ni marcher.
Continue !
Oui continue !
Continue ainsi !
Alors nous l'avons enveloppé
Faisant corps de nos corps endormis
Jusqu'à ce qu'il se remplisse de nos rêves
Et soit réchauffé.
Continue !
Oui continue !
Continue ainsi !